Concours COPPER & THE HOME 2016

ausho1

ausho2

Ausho

Alliant les propriétés du cuivre et de la pierre ollaire, Ausho est un service de présentation de mets composé de trois éléments. Dans un contexte culinaire, le cuivre est reconnu pour ses qualités de cuisson, ses vertus antibactériennes ainsi que pour sa diffusion homogène de la chaleur. C’est sur cette dernière qualité que nous avons choisi de nous concentrer. La pierre ollaire ayant la propriété d’accumuler de la chaleur, vient ainsi contrer le refroidissement rapide du cuivre. Un support isolant en liège parfait l’ensemble du service, en préservant la table. En préalable de son utilisation, la pierre ollaire est placée au four afin d’emmagasiner de la chaleur. Elle est ensuite déposée sur son support isolant, prête à recevoir le plat de présentation. Une diffusion constante de la chaleur, à une température optimale de 65°C, sera transmise, grâce au cuivre, vers le plat, le gardant au chaud tout au long du repas. La température et la période de restitution de chaleur seront modulables en fonction du met servi. Dans le cadre d’une production à grande échelle, ce service est réalisé industriellement. Le plat en cuivre est embouti avec une matrice qui offre un aspect facetté sur l’extérieur et une finition de protection en inox à
l’intérieur. Le chauffe-plat en pierre ollaire est usiné, son support en liège aggloméré est moulé par compression. Outre ses qualités techniques, le cuivre offre des reflets de lumière qui évoquent l’esthétique de la parure, sublimant ainsi tant visuellement que gustativement le met disposé au centre de la table.

Clothilde Fonteret_Emma Lameley_Samuel Bothorel


 

 

 

 

locus3

locus2

Locus

Attachés aux propriétés sensitives du cuivre, nous avons réinterprété un jeu d’adresse d’origine asiatique, traditionnellement fabriqué en bois : la toupie. Une réflexion à travers une caractéristique du cuivre, sa réflectance. L’incorporation du cuivre comme matière première dans la conception de la toupie permet d’apporter au jeu une autre dimension visuelle. Chaque lancer permet de découvrir l’interaction entre la toupie et son plateau en créant de nombreux jeux de lumières et reflets. Comme dans le jeu originel, la toupie est pensée de façon à ce que l’utilisateur se l’approprie intuitivement. Une expérience reposante et hypnotique qui attise l’oeil du joueur et met en valeur les propriétés réflectives du cuivre. Pour l’allure de la toupie et du plateau, nous avons décidé d’épurer au maximum les formes pour laisser plus de place aux reflets et donc à l’imaginaire du joueur. La dimension sculpturale de l’ensemble, permet d’associer à la fois le jeu et l’objet de décoration. La tige en bois, partie préemptible, sert tout à la fois à la mise en action de la toupie et de clin d’oeil au matériau traditionnellement utilisé dans sa fabrication. Notre toupie est composée de deux pièces : la partie haute en bois tournée ; la partie inférieure en cuivre, moulée au sable puis polie dont la pointe est trempée dans du laiton. Enfin le plateau est embouti et ensuite poli pour offrir l’effet miroir. Les qualités réflectives du cuivre matérialisées par les frictions entre la toupie et son plateau, facilitent l’évasion, le rêve, la fascination. Un objet, un jeu réunis par une dimension sensitive.

Alexander Flipo_Valentin Laure_Charlotte Lecamus


 

milado4milado3Milado

Attachés aux propriétés sensitives du cuivre, nous avons réinterprété un jeu d’adresse d’origine asiatique, traditionnellement fabriqué en bois : le jeu du Mikado.Une réflexion à travers une caractéristique propre au cuivre, sa résonance. L’incorporation du cuivre comme matière première dans la conception des baguettes du mikado permet d’apporter au jeu une dimension sonore supplémentaire. Chaque bâton récupéré, percuté devient alors une note, un son, témoin d’une action réussie ou échouée. Comme dans le jeu originel, mikado est pensé de façon à ce que l’utilisateur se l’approprie intuitivement. L’ajout de l’anneau sert tout à la fois de déclencheur de partie et de contrainte pour conférer à l’objet au repos un aspect sculptural. Comme un foyer, le plateau reçoit et délimite l’espace. Réalisées en cuivre, les baguettes sont conçues par laminage puis tournées afin de concevoir les extrémités coniques qui serviront de levier. Pour minimiser les coûts de production, les différentes textures sont quant à elles marquées par traitements chimiques. Clin d’oeil au matériau traditionnel, l’anneau, partie préemptible, est en bois. Enfin, le plateau réalisé en laiton est fabriqué par emboutissage puis poli. Matérialisant par le son les frictions des baguettes, notre mikado perpétue le plaisir du jeu d’adresse originel en supprimant les litiges puisque chaque mouvement de baguette se fait entendre. Un objet, un jeu réunis par une dimension sensitive.

Alexander Flipo_Valentin Laure_Charlotte Lecamus


 

 

onde-vue-2

Onde

Onde est un amplificateur autonome pour smartphone.
Le cuivre est un matériau durable qui évolue avec le temps et forme une patine. L’alliage que nous avons choisi, le Laiton est particulièrement adapté au domaine acoustique. En effet, il a été utilisé pour les phonographes et encore utilisé aujourd’hui pour certains instruments de musique. Onde réinterprète le phonographe de nos grands parents en utilisant ce principe de propagation. On pose le Smartphone qui joue la musique sur la base dédié à cela d’Onde et le son est amplifié. La base de l’amplificateur est sur la gauche du pavillon et accueil votre téléphone afin de faciliter son usage. Cela permet également de limiter les interférences avec la propagation du son. Onde n’a pas besoin de connexion électrique avec le Smartphone ou d’apport en électricité. Ces dimensions compactes (280x240x180) et la anse formée naturellement par le bras tubulaire fait de lui un objet nomade. La qualité de l’alliage choisi permet d’utiliser Onde dans différents environnements : intérieur comme extérieur. Notre objet réalisé en CuZn33/CuZn20 à trois parties : la base pour téléphone, le bras tubulaire et le pavillon. La forme global permet une stabilité maximum ce qui permet de facilité la propagation du son. Le pavillon est réalisé en fluotournage et les deux autres parties sont formées à partir d’une feuille de Laiton. Les différentes pièces sont assemblées par soudage puis retravaillée pour leur donner un aspect uniforme. L’objet est ensuite poli pour lui donné un aspect brillant et montrer les qualités esthétiques du cuivre. L’objet revisite la forme emblématique du phonographe et place son utilisation dans un contexte contemporain en associant Onde avec un objet connecté le Smartphone.

Laetitia Abadie_Axelle Pigniatiello_Lise Trochu


image1

image2

image3

Aeris

En découvrant les propriétés chimiques du cuivre sur la santé, nous avons eu l’idée de réaliser un germoir. Oligo-élément essentiel à la croissance des enfants et aux bien être des adultes, le cuivre trouverait ainsi sa place dans notre alimentation quotidienne en évitant la complémentation alimentaire. Différentes recherches dans le domaine biologique et médical nous ont permis d’associer les bienfaits des graines germées à l’élément Cu2+. «AERIS » permet de combiner ses bienfaits dans un seul objet. Vous pouvez voir sur cette double page le rapport technique que nous avons du rédiger ainsi qu’une planche tendance qui nous a guidé dans nos recherches. Le germoir que nous avons présenté est constitué de 3 éléments : le couvercle, le plateau de germination et l’égouttoir. L’égouttoir subira à terme les effets de la corrosion ce qui permettra la production d’oxyde de cuivre. Le plateau de germination quant à lui sera fabriqué en maillechort pour ses propriétés mécaniques. Enfin la découpe du couvercle réintègrera les différents cycles de germination des graines par un motif graphique. Sur l’ensemble du germoir nous avons travaillés sur les propriétés malléables et ductiles du cuivre afin de concevoir un produit intégrant du maillage et du perçage. Nous avons également décidé de reconsidérer l’aspect du germoir classique souvent en plastique et relégué au fond des cuisines afin de l’implanter de manière plus contemporaine et esthétique dans nos intérieurs. Il pourra dorénavant acquérir une place plus singulière dans notre quotidien culinaire. Pour conclure nous pouvons dire que, par son matériau et sa forme s’apparentant à l’orfèvrerie, «AERIS » entend allier santé et raffinement.

Brendan Fravalo_ Sybille Krawczyk_Victor Carrusca